Confessions du quotidien

05 mars 2012

Mars? Déjà!?

Le temps file et les blessures sont encore à vif... J'ai repris ma vie, mais il manque encore quelque chose...

Je pense à lui, je pense à elle. Ils me manquent. Quand je regarde ce qu'il me reste de ma famille, j'ai mal. J'ai mal pour mon grand-père qui doit s'occuper de ma grand-mère... J'ai mal pour ma grand-mère qui petit à petit sombre, disparaît dans cet oubli permanent, qui reste bloquée sur un sujet perturbant mais qui a du mal à se rappeller ce qu'il se passe, ce qu'il s'est passé... je ne sais pas ce qui est le plus dur, quand elle me regarde et me demande des nouvelles de papa ou de maman et qui 30 secondes après se rappelle et cette tristesse qui envahie alors ses yeux... Elle sait que ça ne va plus mais elle ne peut rien y faire.

J'ai des pensées noires qui m'assaillent alors : et si j'étais comme eux? Et si il ne me restait que 26 ans à vivre? Et si je me rendais compte que j'avais la maladie d'alhzeimer, comment est-ce que je réagirai? Est-ce que je pourrai le supporter?

Et puis je laisse ces idées glisser sur moi et emporter une partie de mon moral avec elles. Et j'essaie de me rassurer en me disant que je ne suis pas forcément comme eux! Mais c'est difficile...

Il me faut du courage pour avancer. C'est pourquoi, je préfère la routine. Laisser la vie me guider et m'attacher à ces quelques activités qui me fatiguent au point de ne plus avoir le courage de réfléchir...

Tout ce temps, on le considère comme du deuil. Combien de temps ça va durer? Dans quel état vais-je m'en sortir? Je ne saurai le dire. Aujourd'hui ça va, mais demain...

Posté par LittleBen à 23:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 décembre 2011

La fin d'une époque...

Il s'est battu jusqu'au bout. Ce combat était difficile et son moral d'acier n'a pas suffit. Lorsque le corps est à bout de souffle, il reste peu de solution...
Nous avons pu être au près de mon père au bon moment et jusqu'à la fin.
Une profonde triste m'a envahie. Moins de 2 ans après ma mère, c'est à son tour de partir à cause de cette foutue maladie.
Dans notre malheur, nous sommes 2 c'est déjà mieux que tout seul mais c'est difficile. Noël ne sera plus jamais comme avant...

Après les larmes ont laissé la place à un poids sur mon coeur. C'est difficile de sourire de nouveau... Il faudra du temps je pense. J'ai du mal à m'y faire. Le retour à la réalité va être difficile. Je préfère ne pas me projeter...

L'avenir me semble difficile pour l'instant.

On va voir un jour à la fois c'est déjà pas mal...

Posté par LittleBen à 21:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 septembre 2011

J'entends la pluie

Je suis dans ma chambre chez mon père et j entends la pluie. J aime cela car c'est calme ici et une fois a l étage, nous sommes déjà sous le toit.

Ce n'est pas la même chose que mon appart parisien. J ai une chambre avec deux fenêtres dont une en chien assis ce qui me permet de profiter de la pluie dans le noir presque complet.

Seul la lumière de mon pad m'éclairs et me tiens éveillé pour ces quelques minutes de sommeil en moins.

Je suis passé par différentes étapes ce soir, le fils gentil et volontaire, j'ai aidé à faire la cuisine. Bon ok, rien de bien extraordinaire mais ça faisait longtemps que je n'avait pas mangé de boeuf bourguignon. Quelques courses aussi malgré mon arrivée tardive. Et une petite phase de cueillette d'haricots verts. Il y a de sacré morceau dans le potager de mon papa. Ensuite, le repas. Avec cette nouvelle personne qui compte beaucoup pour mon père et que je ne connais que très peu. Elle est venue avec ses fils. Je me revois 20 ans en arrière... Coup de vieux quand tu nous tiens!

Les chamailleries, les réflexions d'enfants qui tombent comme un cheveux sur la soupe mais au final, on laisse couler. Que dire, ils ne connaissent pas encore cet embarra et c'est tant mieux pour eux !

Ce soir, ce n'était pas la grande forme pour lui, il a pris pas mal sur lui pour nous montrer une figure stoïque mais calme. Pourtant, ce mal est là. Il l'accable chaque jour et moi je ne suis là que pour l'aide à faire des tâches simple mais pénibles. Surtout pour lui.

Petite soirée sympatoche, quelques discussions autour d'un torchon dans la cuisine, elle est inquiète. Tout autant que moi, mais elle a un atout que je n'ai pas, elle n'est pas loin. Même à 2h de route, ce n'est pas facile d'être présent un peu tous les jours. Je me contente du téléphone même si ce n'est pas mon media préféré.

Bref, je redécouvre l'esprit cabaret sur France2 et je m'extasie devant les prouesses physiques et les monstres de dextérité qui passent ce soir.

Fin du spectacle, en y repensant, les fins de soirées à 22h avec les enfants fatigués et limite chiant, je me rappelle que j'étais comme ça aussi , il y a longtemps... Je me retrouve tout seul dans ce grand salon. Les gens ont déserté la maison, je m'accapare l'écran. On regarde, ce que je veux. Je fini par dégainer le Dr House et me voici seul. Ça monte doucement. Cette poignée de nostalgie qui remonte d'une autre époque. Cette envie de prendre quelqu'une dans mes bras... Cette sensation de solitude. Ce moment qui te renvoie à toi même et qui te appuie sur cette sensation que tu vas finir seul, que tu n'es pas capable de construire quoique ce soit de stable, qui te rappelle au combien ton manque de confiance en toi est en train de te ronger...
C'est chiant d'avoir un problème et sa solution mais d'être incapable de le résoudre...
Et puis, comment faire pour séduire lorsque l'on est déprimé? Généralement, ça ne plait pas des masses. Même moi, ça ne m'attire pas.
Me voilà encore à l'aube d'un nouveau jour dans ma grande chambre, seul dans un lit 2 places... Au moins, je peux m'étaler, ça ne dérange personne!


Posté par LittleBen à 01:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2011

Techno-mobile...

Ça marche pas mal ces petites bébêtes électroniques comme les tablettes. C'est pratique pour surfer et pour consulter son YouTube. Malgré, ma réticence initiale, je me suis laissé séduire et au final, j'ai cédé... Je suis passée définitivement du côté de la pomme.
Bref, tout ça pour dire que ma relation au net a changé. Je n'allume plus trop mon laptop quand je suis chez moi. Je check mes mails, je mate mon Facebook bien que mon activité soit purement consultative, j'ai du mal à mettre à jour son statut car je n'ai pas trop envie d'étaler mes états d'âmes autre part qu'ici!
En plus, je reste discret mais ce soir, j'ai envie d'essayer de faire sortir cette peine qui me pèse et qui m'accable depuis cette annonce de mardi. La sanction est tombée. Récidive. On repars pour de la chimio... Pas de répit pour lui, je trouve ça injuste mais c'est la vie. C'est dur pour moi. Je ne sais pas si c'est le fait que je sois fatigué, que la pression professionnelle soit retombée, que le temps soit pourri... Je ne sais pas, mais je suis triste et je ne trouve plus que des sursauts de bonne humeur. Je les apprécie mais leur effet est de courte durée. Le temps de reprendre ses pensées et le revoilà perdu et accablé.
J'ai mal pour la famille et je suis triste... Je le demande si la série noire s arrêtera un jour et je n'ai pas de réponse à cela...
C'est dur... Mais l'espoir est encore permis!

Posté par LittleBen à 23:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 août 2011

Dur dur la vie

Je suis de retour de vacances et pendant mes différentes étapes, j'ai fait un bien triste constat, la vie n'est que souffrance et forcément, face à la souffrance, on est généralement seul... Ca commence dès le début, un petit nourrisson passe son temps à pleurer car il a mal généralement. Et le pire la dedans, c'est que l'on ne peut pas toujours faire quelque chose, nous sommes là, à essayer de le comprendre pour mieux le soulager mais généralement, ca pleure. Ensuite, si l'on n'a pas de chance et que l'on est une femme. Certaine période du mois peuvent être douloureuse. Encore une fois, pas de miracle, on soulage tant que l'on peut mais pour ceux qui sont autour, c'est assister encore une fois impuissant. Donner une main pour partager un poil de douleur.

Enfin, la maladie. Celle là, c'est ce qu'il y a de pire. Surtout lorsqu'elle est longue, lorsque l'on cherche un moyen de soulager la douleur et que ca ne marche pas forcément. Encore une fois, on peut aider mais la personne est toujours seule face à la douleur.

La vieillesse. Lorsque le cerveau déraille, c'est difficile de voir la personne se perdre, tourner en rond, poser 50 fois la même question et se rendre compte qu'elle est seule face à cette dérive sans retour...

J'ai du mal à comprendre les gens qui travaillent dans le médical, surtout ceux qui sont au chevet des malades. Il faut se détacher tout en restant chaleureux. Je trouve ca presque inhumain... Je ne pourrait pas le faire. C'est trop dur de ne pas s'attacher. Trop dur de voir la personne souffrir et c'est pire lorsque l'on a un lien affectif. Bref, c'est l'impression que la douleur fait partie de la vie de tous et j'ai presque l'impression que d'être un homme en bonne santé est une chose difficile car l'on passe son temps à voir ses proches souffrir et encore, je n'ai pas encore d'enfants...

Posté par LittleBen à 21:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 juillet 2011

Bobo à vélo

Il y a quelques temps, j'ai acheté un vélo en me disant que je pourrai l'utiliser dans mes déplacements quotidiens. Et bien, ca me va bien. La cardio me permet d'être un peu plus endurant et j'arrive presque à l'utiliser pour mes déplacements utiles :)

Ce soir, j'ai profité de mon petit avantage pour aller voir le feu d'artifice à la tour Eiffel, le pire moment pour une balade en voiture dans Paris mais à pied, ca va plutôt bien. Comme d'hab', la RATP te laisse rentrer avec tes pieds mais cette fois, j'ai mon atout. Une amie qui vit pas loin, un vélo et une petite discussion pour patienter et un petit tour en vélo à travers les voitures au cul à cul :) ca fait vraiment plaisir !

Pour une fois, j'aime faire mon bobo à vélo :p

Na!

Posté par LittleBen à 01:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2011

During the night ...

Etats d'âme du dimanche soir ... Très bon week end, j'ai pu faire tout ce que je voulais, sport, sortie, ménage ! et voilà la fin du week end. Dernière lessive, il est temps d'aller dormir, pourtant, j'ai toujours pas envie ! Envie d'écrire, mais les mots restent bloqués. Je pense beaucoup à elle en ce moment... Elle aurait eu 60 ans. Ca me travaille depuis quelques temps, j'ai changé d'année sans en avoir envie, pourtant, je n'ai pas été seul. Cela fait 2 ans que je n'ai plus envie de changer d'année. Outre le fait que je suis un peu paumé dans ma vie, je ne sais plus trop où je vais. Je laisse la vie me tourmanter et bousculer sans pour vraiment m'en plaindre, ca avance tout seul. Enfin, j'ai l'impression d'être dans ce petit coin de rivière au milieu des tumultes où le courant tourbillonne et au final on ne bouge plus. On fatigue, le temps passe, la vie continue et nous, on ne bouge plus... On essaie alors de faire des petites choses pour changer, mais au final, rien vraiment ne bouge... Juste le temps nous rappelle qu'il passe, nous change, nous assomme de temps en temps et nous marque.

Vivre ces heures nocturnes et comme un moyen de le voir passer et de me dire qu'il n'est pas si rapide que ca ... Mais au final, le sommeil me rappele que je ne pourrait jamais l'arrêter, ni jamais rattraper celui qui est passé...

Posté par LittleBen à 01:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2011

31

Une petite semaine et me voici devant un bilan pas top... Je n'ai plus 20 ans, ca c'est sûr. Mon genou m'a rappelé que le roller d'endurance, ce n'est plus trop pour moi. Cette semaine m'a appris que débuter la semaine avec 5h route, 4h de semaine et 2 red bull n'est pas une bonne idée et que mon corps se charge de me le faire payer. Le week end dernier m'a appris que je pouvais encore sortir jusqu'a pas d'heure et recommencer le lendemain :D Que le vélo à Paris c'est pas si mal que ca ! qu'il y a encore des petits coins sympa dans les parcs le dimanche au soleil pour faire des piques niques :)

Qu'il faudrait que je reprenne mon appareil et mes balades nocturnes, ca commence à faire longtemps !

Bref, je vieillis et alors? j'ai vécu et pour certaine chose je le paie mais c'est mieux que de n'avoir rien fait pour éviter d'avoir à payer aujourd'hui. De toute manière, on vieillit mal dans ma famille donc autant en profiter maintenant !!

Aller hop ! un coup de Carpe Diem et c'est reparti !

Posté par LittleBen à 08:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 mai 2011

Salut ! Ca va ?

Question toute simple, non?

Ca va ou ca va pas. à la limite ca va pas top ou au contraire c'est la fête ou ca va très bien...

Pourtant, aujourd'hui j'ai du mal à répondre à cette question. Franchement, je ne sais pas !
Derrier ce "ca va", il y a une demande de bilan immédiat. Savoir comment on va, c'est dur. Physiquement? ca va, j'ai pas de douleur, mon régime se passe bien... Boulot ? ... no comment, je ne sais pas comment j'arrive à tenir. Je ne comprends pas pourquoi, j'arrive encore à être motiver ... J'ai du mal à être satisfait de mon boulot. Amour ? C'est l'été, je suis seul et je sais que ca ne changera pas de si tôt. Pas assez de temps et/ou de courage pour aller à la chasse. Je n'aime pas la chasse. Je n'ai pas envie d'un trophé. Mais je ne sais pas trop ce que je veux et je ne m'aime pas... C'est pas gagné donc.

et le moral ? il est parti en vacances. il a laissé un trou, un vide qui ne fait ni chaud ni froid. Donc pas d'idées noires, ni d'idées joyeuses, pas d'idées tout court ...

Donc, salut ca va ? je ne sais pas et toi ?

Posté par LittleBen à 11:23 - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 avril 2011

100 ème !

Voilà, c'est mon centième message ici !

Pour une fois, je vais pas racler le fond de mon âme pour me plaindre. Je vais essayer de positiver.

De positiver sur le fait que mon papa est maintenant en rémission. Après 2 semaines et demie très difficile pour lui et pour mes nerfs, la bonne nouvelle a fini par arrivée. On arrête tous les traitements car il n'y a plus rien d'inquiétant. C'est un grand soulagement pour moi et surtout pour lui :)

De positiver sur le fait que cette année a été une bonne année pour ma boite et que j'ai eu mon bonus au max. Bon ok, la motivation est retombée aussi vite qu'un soufflet au fromage mais c'est déjà ca de pris!

De positiver sur le fait que j'ai pu me faire plaisir en changeant mon installation audio video :D (plaisir de geek quoi)

De positiver sur le fait que ma 3DS est super bien en fait. J'adore la 3D comme ça :)

De positiver sur le superbe couché de soleil que j'ai vu ce soir sur l'A1. Une petite chaleur à l'intérieur qui me redonne un peu d'espoir. J'arrive encore à m'émerveiller des choses simples de la vie. Je ne suis peut être pas complètement éteins pour l'instant

Essayons de prendre les choses du bon côté et laissons les mauvaises choses de côté !

Posté par LittleBen à 23:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]